En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Voyage Angleterre TES TL 2013

Tous les articles (12)
  • Jour 4 - Oxford

    10
    Publié le jeudi 15 mars 2012 20:01 - Mis à jour le jeudi 20 juin 2013 07:42

    Aujourd’hui,  4ème journée; Immersion dans la « ville aux clochers rêveurs ».  Bien que nous dormions à Oxford depuis le début de la semaine, nous avons découvert la ville et son centre. Totalement différent de là où nous étions qui était un quartier populaire, avec les traditionnelles maisons en briques rouges anglaises. Cette journée débuta d’abord avec un exposé, préparé par Aurélie, Léa et Solène, qui nous présenta la ville et l’Université d’Oxford. Cette dernière est la plus ancienne d’Angleterre et la date de sa création remonterait au XIIe siècle, puis elle devint célèbre lorsque le roi Henri II interdit aux élèves anglais de partir étudier à l’Université de Paris. Ils n’avaient alors pas d’autres choix que d’aller à Oxford. L’Université compte plus de 18 000 étudiants qui sont répartis en 39 « college ». Nous avons d’ailleurs eu l’occasion de visiter un de ces « college » : « le Christ Church College », après avoir visité le centre-ville. Nous avons ainsi pu marcher sur les pas de personnages célèbres ayant étudiés au Christ Church comme Lewis Caroll, Richard Curtis, ou encore John Locke. De plus, nous sommes entrés dans l’univers d’Harry Potter puisque le réfectoire du Christ Church est celui de Poudlard. Difficile de rentrer chez notre bon vieux Raoul Vadepied. Ensuite dans l’après-midi nous avons eu un long temps libre qui nous a permis de visiter d’avantage pour certains, ou bien de faire les boutiques pour d’autres !

    Plus tard dans l’après-midi, on a pu sentir du bout du nez  l’air Vénitien avec une promenade en barque menée à la perche (Punding in English) sur la rivière Cherwell, affluant de la Tamise. Le cadre était quand même un peu moins glamour comparé à Venise… Mais tout le monde a apprécié ce moment sympathique.  Le soir nous sommes rentrés pour aller savourer, une fois de plus, notre dîner gastronomique à l'anglaise, puis aller dormir.  

  • Tabloïds Presse Britaniquze

    1
    Publié le mercredi 14 mars 2012 10:07 - Mis à jour le mercredi 14 mars 2012 10:07
  • Bath : un lieu sacré

    1   0
    Publié le mercredi 14 mars 2012 10:05 - Mis à jour le mercredi 14 mars 2012 10:05

     

    Le temple :

    Porche dominée par 4 immenses colonnes

    Derrière le porche : cella : où se trouvait les objets sacrés et la statue du culte

    En face du temple -> une cour où se trouvait l’autel sacrificiel

    • Autel situé à l’intersection de 2 axes

    L’axe que traverse le temple d’est en ouest et celui qui traverse la source du nord au sud

    Dans le temple :

    Entrée de la source dans le temple

    Fronton des 4 saisons et fronton luna

     

    Fronton :

    2 victoires ailés de chaque côté du bouclier, avec 2 casques en dessous d’elle (et un avec une chouette)

    • Référence à minerve

    1 triton dans chaque coin

    • Pour renforcer la similitude avec le dieu Neptune

    Etoile tout en haut > référence au dieu du soleil

    Le mystère du fronton n’a pas été totalement élucidé

     

    Gorgon's head :

     

    Fresque / décoration : partie du devant du temple

    > En forme de triangle et au milieu de ce triangle → Tête de Gorgon

    Minerve → déesse romaine, Sulis → Déesse Celtique > Minerve Sulis = déesse Romano-celtique

    La gorgone est un monstre qui avait le pouvoir de transformer les gens en pierre par un simple regard

    Persée a battu la gorgone avec l'aide d'Athéna

    Athéna = Minerve

    Persée a ensuite pris la tête et l'a présenté à la déesse . C'est pourquoi la tête de la gorgone est souvent associée à la déesse Minerve

    Sauf que gorgone est spéciale parce qu'ici elle combien plusieurs idées : normalement c'est une femme alors que là c'est un homme avec une moustache : c'est parce que c'est une gorgone celtique

    Gorgone rappelle le motif d'un soleil (forme de cercle) ce qui fait référence au fait que la source est chaude

     

    Sacred spring and King's bath:

    Personne ne pouvait se baigner dans ce bassin (King's bath), il appartenait à la déesse Sulis Minerve.

    A été construit au 12è siècle, à l'époque normande. > Construit pour entourer la source

    Source utilisée par les moines de l'abbaye de Bath pour soigner les malades > Personnes s'asseyaient dans les bains avec l'eau jusqu'au coup

    On verra des anneaux et ces anneaux-là ont été donnés par les premiers miraculés afin que les prochains malades s'y accrochent pendant qu'ils se baignent.

    Présence aussi d'une fontaine : C'est ici qu'on prend l'eau pour la boire

    La source (Sacred spring) était un lieu sacré qui était l'œuvre des Dieux selon les Romaines et le gens venaient ici pour prier la déesse Sulis Minerve et lui faire des offrandes. Ici les gens écrivaient des malédictions pour parler à la déesse des objets qu'on leur avait volés. Ils étaient écris sur des petites feuilles de plomb qu'ils enroulaient et jetaient par la suite à l'eau. Ils jetaient aussi dans la source des bijoux et des pièces afin de plaire à la déesse et qu'elle les protègent en retour.

     

    Minerva's head :

     

    Tête en bronze de la déesse Sulis Minerve : vestige d'un statue qui était à l'intérieur du temple . Elle a été découverte en 1727 couverte de feuilles d'or et a été retrouvé par des ouvriers qui creusaient les égouts. C'est la seule partie qu'on a de la statue. Elle aurait du être ornée d'un casque.

     

     

    Fanny, Maeva, Lucie

     

     

  • Exposé sur les thermes de Bath.

    1
    Publié le mercredi 14 mars 2012 09:56 - Mis à jour le mercredi 14 mars 2012 09:56

    Un lieu utile : les thermes, lieu incontournable ; la maîtrise de l’eau.

     

     

    Définition des thermes.

     

    Du grec thermos -> Chaud

    Ce sont des bains publics, dans l’Antiquité gréco-romaine.

    Ce que comporte tous les Thermes -> 3 bains :

    · Le frigidarium (le bain d’eau froide)

    · Le tepidarium (le bain d’eau tiède)

    · Le caldarium (le bain d’eau chaude)

    · Parfois la présence d’un apodyterium (le vestiaire)

     

    Pour les Grecs ; les thermes sont un lieu où se détendre les muscles après l’exercice physique à la palestre et se laver avant d’enduire son corps d’huile. Pour les Romains, les thermes appelés aussi bains (balneum, i, n : bain privé ; balna, ae, f : bain public). Les thermes sont un élément essentiel pour la civilisation. Les citoyens les plus riches possédaient des bains privés dans leur domus (maison). Les thermes publics (exploitée par une entreprise privé ou offert par un magistrat ou l’empereur) sont à la disposition des autres habitants, moyennant un faible droit d’entrée. Certains thermes sont totalement gratuits. A la fin du premier siècle avant J-C, il y avait 170 thermes à Rome.

     

    Les thermes de Bath.

     

    Le temple fut construit entre 60 et 70 ap J-C et le complexe thermal petit à petit pendant les trois cent années suivantes. Ces thermes comportent une vaste cour où l'on peut pratiquer des activités physiques, ainsi que les différents bains.


     


     

    Un lieu incontournable.


     

    Les thermes de manière générale sont un lieu incontournable. En effet, le romain prend soin de lui, surtout sous l’empire. Mais les thermes servent à plusieurs choses. Ce sont des lieux pour l’hygiène, pour discuter ou encore pour faire des rencontres.

    Les thermes de Bath sont un lieu incontournable sous l’époque romaine car ils sont censés posséder des vertus médicinales. Les empereurs, ou les dirigeants de l’empire romain avaient pour habitude de s’y rendre fréquemment.

    Aujourd’hui, même pour nous, ces thermes antiques sont un lieu incontournable. En effet, il s’agit de vestiges romains vraiment très bien conservés et restaurés. En restaurant le site, les spécialistes ont remarqué que le fond du grand bassin (qui est constitué de 45 feuilles de plomb soudées) est en parfait état de marche. Cela témoigne du génie romain et c’est sans doute pour ça que les thermes de Bath sont entrés au patrimoine mondial de l’UNESCO.


     

    La maîtrise de l'eau.

     

     

    Les romains avaient à cœur de montrer leur domination sur tout y compris sur les éléments. On pouvait par exemple voir des jardins excessivement bien travaillés avec des arbres taillés pour orner.

    L'eau n'échappe pas à cette maîtrise. Ainsi, à la fin de l’Empire Romain, 11 aqueducs (légèrement en pente pour que l'eau ne croupisse pas et qu'elle circule (calcul très compliqué)) avec de nombreux réservoirs à l'arrivée pour stocker l'eau et ils avaient déjà inventé les égouts, les fontaines, l' « eau courante ».

     

    Cette maîtrise de l’eau s’illustre à Bath par :

     

    - le fait qu’il y ait des bains à différentes températures d’une pièce à l’autre, grâce aux briques isolantes des murs (les briqueteries de l'époque se trouvant en plein air, il arrivait que des animaux marchent sur les briques qui séchaient, donc certaines briques de Bath portent des empreintes de pattes), les hypocaustes qui faisaient chauffer le tepidarium et le caldarium, (hypocauste sol monté sur des petites colonnes de briques, air entre les colonnes chauffé grâce à un feu et régulé grâce à un système de conduits d'aération dans les murs qui permet également de chauffer la pièce).

    - une maîtrise de la vapeur (cf sauna)

    - l'eau de Bath est naturellement chaude (environ 46C°) (=> connaissance des eaux thermales et des propriétés thérapeutiques que peut avoir l'eau)

    - l'eau froide du frigidarium de Bath apportée via des conduits d’autres sources et puits

    - le sol près de la source est boueux mais les fondations des thermes sont stables grâce à des piliers en chêne dans la boue encore en place aujourd'hui

    - le niveau d’eau des thermes est régulé et le surplus d’eau s’échappe vers la rivière Avon grâce à des conduits.

    - Les systèmes de régulation et d'approvisionnement de l'eau marchent encore et les conduits de bronze sont toujours en place.

    - La source maîtrisée avait une forme irrégulière. A cause de son caractère sacré, personne n’avait le droit de s’y baigner.

    - Les statues qui émergent de la vapeur devaient rendre l’endroit encore plus mystérieux. (=> eau mise en scène)

    - Suite aux invasions barbares du IVe siècle les habitants partirent. Les canalisations du complexe thermal se bouchèrent ou se rompirent faute d’entretien: la source déborda et inonda les environs qui se transformèrent à nouveau en marais. Les voûtes s’écroulèrent et remplirent les bassins; les pierres vinrent s’amonceler au fond de la source et recouvrirent les pièces et les offrandes jetées là pendant des siècles.

     

    Faline Mespoulède, Cassandra Maignan et Marie Rivière.

  • insolite...

    Par MAGALI HEVIN-PEAN, publié le mardi 13 mars 2012 14:12 - Mis à jour le mardi 13 mars 2012 14:12

    Mais qu'est-ce que c'est??

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs