En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Un peu d'histoire....

Un peu d'histoire....

Par admin vadepied, publié le vendredi 26 novembre 2010 11:28 - Mis à jour le vendredi 10 février 2017 16:31

Histoire du lycée

Lycée Polyvalent Raoul Vadepied Evron.

Le nom du lycée fait naître de nombreuses interrogations…qui était Raoul Vadepied ? Pourquoi son nom est-il associé au lycée polyvalent d’Evron ?

  Raoul Vadepied
Né en 1908, Raoul Vadepied , fut le maire d’Evron entre 1951 et 1977, sénateur entre 1965 et 1983 : il a profondément marqué son époque et les Coëvrons. Père de l’intercommunalité par la création du Svet, il a beaucoup œuvré au développement de la ville pendant les Trente Glorieuses en favorisant l’implantation de deux grandes entreprises agro-alimentaires qui font encore la fortune d’Evron: Bel et Socopa. Sous son mandat de maire, la ville s’est beaucoup transformée, sa population a doublé entre 1945 et la fin des années 1990. 
La prospérité économique et la vitalité démographique de la ville pendant les Trente Glorieuses permettent aux acteurs locaux de créer un lycée professionnel qui ouvre en 1969. Evron dispose alors d’une cité scolaire associant un collège ( Paul Langevin) et un lycée professionnel : leur architecture est typique de cette époque.
 
Michel Nicolas maire d’Evron entre 1995 et janvier 2006 , conseiller régional, a entrepris de suivre la voie tracée par le grand homme : c’est l’un des principaux acteurs de la création d’un lycée général à Evron.
 
Depuis son ouverture en 1994, le lycée polyvalent offre un service de proximité aux élèves des cantons de Bais, Montsûrs, Sainte Suzanne et d’Evron.
 
Comme Raoul Vadepied meurt le 29 mars 1995, il est tout naturel de donner son nom au nouveau lycée !
 
Le lycée polyvalent Raoul Vadepied offre un profil original dans l’académie de Nantes : il s’agit d’un lycée situé en zone rurale dans une petite ville d’environ 8 000 habitants.

 Le lycée d’Evron peut donc apparaître comme un modèle : il s’agit d’un lycée général s’appuyant sur les structures existantes. Pour la région cette démarche innovante est moins coûteuse que la création d‘un lycée ex-nihilo : entre 1986 et 1996 le Conseil régional a tout de même dépensé 22 millions de francs. Le procédé sera ensuite copié à Chemillé et à Vallet.
L’inauguration du lycée s’est déroulée le 1 er juin 1996 sous l’autorité du président de la région Mr Olivier Guichard, en présence de Mr Jean Arthuis, ministre de l’économie et des finances, du préfet et de Me Vadepied , de Michel Nicolas, maire d’Evron..

Après l’ouverture de deux classes de seconde en 1994, la rentrée 1995 voit s’ouvrir 3 classes de seconde et 3 classes de premières. Enfin en 1996, s’ouvrent les classes de terminales. Dès la première année les résultats aux baccalauréat sont excellents et montrent tout l’intérêt d’un petit lycée de proximité : 95% de réussite au baccalauréat.                                 .                                        
Désormais le lycée offre la palette complète des formations générales (séries L, Es et S) et ses résultats le placent régulièrement en tête des lycées publics de l’académie en terme de réussite au bac.
 

Le lycée est retenu  pour participer à la 1e phase de déploiement de l'ENT académique e-lyco (janvier-juin 2010) et bénéficie également d'un plan de cablage informatique (nouveau réseau pédagogique).

La rentrée 2010 voit l'ouverture de deux classes post-bac avec une CPES (classe préparatoire aux études supérieures) et un BTS en alternance.
 
La région continue également ses efforts de modernisation des bâtiments avec le chantier du nouvel internat qui débute au printemps 2011.
 

Pour en savoir plus, la fiche biographique de Raoul Vadepied sur le site du sénat.

Pièces jointes